Connect with us

Rapwear

Top 5 des sneakers les plus emblématiques du rap game

Sneakers air force one jay z

Définir l’outfit d’un rappeur ou d’un fan de rap aujourd’hui c’est presque impossible tant il y a de vibes différentes. Du survet’ ou la haute couture, on a le droit à tout. Le seul dénominateur commun, c’est la sneakers. Clairement l’objet le plus intéressant de la garde robe. Pourquoi ? Prenon Jay Z par exemple, t’imagines bien que son compte en banque est du genre jamais à découvert, le mec flex avec des montres qui coutent le prix de ce que tu vas gagner en une vie. Mais le boug rock des Air Force One à 110€, c’est déjà plus accessible. 

C’est un objet d’appartenance, ou tout du moins qui aide dans certains cas à afficher son appartenance à une communauté de fan d’un rappeur ou d’un style de rap en particulier. On retenu 5 paires emblématiques du rap, regardons ensemble à quoi elles s’apparentent.

1 – Air Force One, sneakers mythique 

On va pas te sortir des chiffres de ventes, on est pas Le Monde nous. Mais certains disent que c’est la paire la plus vendues des tous les temps (en vrai c’est peut-être bien la Converse Chuck Taylor mais bon). La paire c’est une marqueur hyper important du game. T’as eu des sons vraiment mythiques qui en parlent, genre celui de Nelly, un rappeur US qu’on entend plus aujourd’hui. La pompe taillée pour les terrains de baskets continue de se vendre aujourd’hui alors qu’elle est sortie en 1982. On l’imagine difficilement se démoder, c’est vraiment un design classique, intemporelle.

On parlait de Jay-Z en intro, c’est le mec qui a le plus contribué à rendre la paire mythique. Une légende dit qu’il ne porte une paire de Air Force 1 qu’une seule fois car il ne peut pas se permettre d’avoir une paire un peu usée. Ok Jay Z si c’est vrai et que tu fais du 42 comme moi hésite pas à envoyer celle dont tu veux plus, je suis là.

Sneakers air force one

Sneakers air force one jay z

2 – La Adidas Superstar

Les anciens connaissent l’histoire. La Superstar c’est la première paire qu’on retrouve affiliée au mouvement hip hop. Les premiers danseurs ne portaient qu’elle, avec des fat laces, et ça tapait des grosse coupoles sur des bouts de cartons dans la street à New York.

Et puis il y a eu le groupe Run DMC. Les mecs ont fait un son ultra populaire, My Adidas, qui élève la paire au rang d’icône à ce moment là. Ils ont eu tellement de succès à moment avec le titre, qu’ils se sont dit :  » wesh Adidas on leur fait trop de pub là il faut qu’ils khalass » enfin je sais pas si c’est les mots exacts mais c’est l’esprit. Les mecs de la marque étaient un peu retissant, personne n’avait encore fait de sponsoring sur des rappeurs. Mais par curiosité ils sont venus voir le groupe en concert.

Les gars de Run DMC ils entendent dire qu’Adidas est par là, ni une ni deux ils demandent à leur public :  » Levez votre paire de superstar si vous êtes chauuuud !  »  Encore une fois j’y étais pas moi donc pas sûr que ce soit ces mots là. Mais absolument TOUT le monde a levé sa paire, la marque ils ont fait : « Whaaaaat vous êtes trop chaud Run DMC, on vous signe ».

C’est la première collab’ entre une marque des artistes rap, la suite tu connais, y’en a plein : Kanye West avec Nike puis Adidas, Jay Z avec Reebok, Tyler the Creator avec Converse…

 

S pri noir adidas

3 – La Air Max Plus, la sneakers de la street

Pour le coup là on est vraiment dans la street en France. Les states ils ont jamais trop accroché au modèle ( même si on a vu des samples de Drake y’a quelques temps ). En France en revanche c’est vraiment la paire emblématique. Elle a un design hyper agressif, elle est solide, c’est parfait pour run les cops ou taper un foot. Son succès, elle le doit à plusieurs choses : son côté technique, la bulle d’air est vraiment dingue. La façon dont sont géré les coloris, souvent en dégradé. En 1998 à sa sortie y’a pas d’équivalent.

C’est la réputation sulfureuse de la TN qui la place top 1 des sneakers préférées des rappeurs Fr. C’est une paire de la rue, beaucoup d’entre eux en font partie, donc pour faire gonfler la street cred ils s’affichent avec.

Aujourd’hui bon quasi tout le monde en porte, même Chloé qui tape des roulées à la sortie du lycée privée. Mais c’est parce que Nike a fait une gros taff marketing pour recentrer la cible de la paire sur un public plus mainstream.

 

Requin TN nike

 

 

4 – La Yeezy

La Yeezy c’est un peu de l’histoire du rap. Créée par Kanye West, son histoire fait écho à l’histoire du rappeur. Dans un premier temps chez Nike, elle change de maison pour Adidas suite au clash du rappeur avec la marque au Swoosh, prétextant d’être trop bridée créativement. En vrai ça veut sûrement dire que Nike filait pas assez de moula mais bon on lui en vaut pas à Kanye, parce que ce qu’il fait chez Adidas c’est juste ouf.

Alors c’est vrai, certain modèle sont moins cool que d’autres, mais on va pas se mentir, le mec innove pour de vrai. Il tente des choses jamais vues auparavant. Aujourd’hui les marques ne font que réinterpréter des bayes qu’ils ont créé y’a 1000 ans, genre la AF1 on a 1982, la TN 1998, la superstar c’est 1969. Là Kanye il créé des nouvelles silhouettes, dont on est sûr que ça restera longtemps.

Son lien avec le rap est assez évident, mais on peut quand-même retenir un truc assez significatif, c’est la fois où Kanye a rappé  » Yeezy yeezy yeezy just jump over jumpman » c’est à dire « yeezy yeezy yeezy vient juste de sauter au dessus du jumpman ». Le jumpman étant le logo de Jordan (la air Jordan tu connais), ba c’est cool parce que c’est vrai. Yeezy a rapporté plus de maille que Jordan l’année où il a rappé ça. Bouillant.

 

5) La Timberland (oui c’est pas une sneakers)

On aurait pu parler de Jordan, on aurait pu parler d’Air max 1, on aurait pu parler de pas mal de paire mais en fait non, on va parler d’une grosse boots : la Timberland. Ragez si vous voulez, c’est pas une sneakers, mais on assume. La paire elle est tellement emblématique du game qu’on pouvait pas passer à côté. Que ce soir Notorious Big dans les années 90 ou Drake dans le clip de Hotline Bling, c’est pareil ça traverse le temps et ça fait toujours effet.

Son histoire elle est plutôt simple : la marque créé la paire pour les mecs qui bossent en extérieur. Elle est solide point barre, c’est vraiment pas un truc fait pour être stylé à la base. On est en 1976, et petit à petit elle devient le symbole d’une classe ouvrière. Les gens s’habitue au produit, le détourne de son usage de base. La marque sent le truc arriver alors décide de pousser le délire en la distribuant dans des shops un peu stylée, plus lifestyle, alors qu’avant il fallait aller en shop pour sape de boulot pour en trouver.

Bonne stratégie marketing Timberland bien joué hein, ça marche. Le truc se répand un peu partout. Et comme la TN, devient un symbole de la rue, un symbole de ceux qui viennent d’en bas, et donc des rappeurs.

Populaires