Connect with us

Culture Punch

Batman le chevalier bressom du rap français

batman rap francais

Pourquoi faire une référence à Batman dans ses textes ? Ba le boug est trop fort, trop riche trop bressom, c’est pas le meilleur bail de s’identifier à un mec comme lui ? Les rappeurs français veulent du viril à fond, du muscle et de la moula. Le parallèle est vite fait hein. 

Le super héros DC comics existe depuis plus longtemps que nous, il a eu le droit à 40 000 adaptations, à chaque fois le personnage évolue dans un univers sombre, froid, dur. Et il s’en sort toujours. On va voir dans cet article ce qui va plaire aux rappeurs fr chez le l’homme chauve-souris.

Gotham c’est la ville de tous les vices

Les super héros en slibard collant de toutes les couleurs c’est pas vraiment la game de la maison rap français quand on y pense. Je veux dire même s’ils sont trop fort, t’as pas un boug qui va te dire qu’il kiff se pavaner en petite cape rouge. Avec Batman, c’est différent, on est sur un baye bien sombre, le mec est full black, toujours vénère, ça colle mieux. D’ailleurs pourquoi il est comme ça Batman ? Pourquoi il sauve pas la veuve et l’orphelin en combi verte fluo ? Ba parce que le boug est né et évolue à Gotham.

En vrai tu regardes la ville, elle respire pas la joie de vivre, c’est crade, dangereux, il pleut tout le temps, y’a que des bandits chelous. Booba a bien compris la portée symbolique de ce spot, il a même fait un titre sur le sujet, dans lequel il dit  » J’ai d’la pure de Bogota, j’monte sur Gotham, Gotham City, tout est noir par ici Ils ont allumé l’projecteur, tout est noir par ici… » On retrouve bien l’idée de danger, et le parallèle avec un Bogotà, une des villes les plus dangereuse du monde est pas conne du tout.  C’est pas le seul à comparer la ville à Bogotà en revanche. Nekfeu dans « Fausse note » (avec le $-Crew) : Paname c’est pas Bogotá mais c’est un peu Gotham. Cette fois il place Gotham entre Paris et Bogotà, c’est différent de Booba mais on s’en sert quand-même pour parler de dangerosité. 

Dans un freestyle Grünt, le 31eme, Tengo John balance :  » Planant dans la froideur Gotham Damn, j’me sens comme Walter Kovacs, j’avance dans la noirceur totale « . La noirceur c’est une thème qui revient bien souvent quand on parle de la ville, alors on peut imaginer que quand on passe du temps là-bas comme Bruce Wayne, on devient comme la ville. Et puis bon milliardaire a perdu tragiquement ses parents quand il était gosse, assassiné dans la street, alors ouai on comprend pourquoi le mec est comme ça, en comprenant son environnement.

 

Le super méchant le plus vénère

Il y a pas que Batman qui fasse kiffer les rappeurs, mais aussi les super-méchants qui se fight contre lui. Non mais franchement le mec est déprimé tout le temps, on comprend, il a jamais le temps pour un petit Netflix and chill, y’a toujours des oufs qui viennent le harceler. Les rappeurs font souvent référence au Joker par exemple, ce gros taré psychopathe. Quand Rohff dit : « J’ai l’sourire du Joker, joue l’jeu sans les bonnes cartes », il fait référence à la ruse et au machiavélisme du mec. C’est un génie du crime qui gravit les échelons sans se soucier des règles, vraiment la meilleure ref.

Le mec est vilain à fond, au point de se devoir faire gaffe quand il se déplace, Kery James utilise cette référence d’ailleurs : « Tricart comme Joker sur Gotham » dans son titre « Musique nègre », pour dire qu’on n’est pas accepté partout quand on est rejeté comme le Joker. Le mec est ultra identifiable en plus, c’est pas tout le monde qu’a des cheveux verts et un sourire chelou.

 » Igo, j’ai la haine, là : laissez-moi Le sourire du Joker, le regard du chinois «  rappe RMK de DTF dans Chat Noir. Il dit ça pour appuyer le fait qu’il est souri pas par plaisir, mais qu’il doit afficher cette gueule par obligation. Le Joker a clairement le sourire d’un type qu’a pas toute sa tête.

 

 

Tout le monde déteste Batman

Batman évolue dans tout ça. Dans une ville où le crime est plus présent que nulle part ailleurs, notamment à cause d’un malade comme le Joker. Mais au final, le mec a beau être bressom il brille à chaque fois. Il perd jamais. C’est un rock mais il met à mal les trafics qui se passent à Gotham et ça plait pas à tous les rappeurs. Je pense à 1pliké 140 dans un freestyle à Skyrock notamment  » Sourire du Joker quand j’suis devant le Batman « . Ça nargue sans retenu le mec qui pourrait le mettre derrière les barreaux. Faut avoir des co**lles.

D’ailleurs même si beaucoup kiffent le man parce qu’il fort de ouf, d’autres se servent de son statut pour afficher leur force. La logique veut qui si tu bas un mec puissant, tu montre tes forces. Triplego par exemple :  » Fais pas le Batman, on t’arrache ta cape « 

1pliké 140 lui a bien capté que malgré les allures héroïque de ce bon vieux Bruce Wayne, le mec n’est rien de plus qu’un condé amélioré. « Minuit vingt-trois la batman est passée », lâche-t-il dans un freestyle postée sur Instagram. Il utilise désormais le nom du superhéros pour désigner la police, comme quoi tout le monde n’a pas le même avis sur la chauve-souris.

 

 

Punchline bonus édition Batman

 » J’marche en speed y’a les Batmans (mal) poli comme Cartman (man)  » PNL – Je t’haine
 » B2O vient de Bakel, j’suis noir, mat, j’suis comme Batman  » Booba – C’est la vie
 » Y a la batman qui tourne dans la cité (paw), 9.2..1.4.0 sur le pocheton (paw)  » 1pliké 140 – FREESTYLE HORS SERIE
 » J’baise Obi-Wan, Optimus Prime et les Decepticons, après Superman, Batman v’la Classicman, intransférable, sur le mercato de Paname  » Rohff : K-Sos Musik
 » Imagine Batman sans Gotham, imagine Canal sans cocaine  » – Nekfeu : Koala Mouillé
 » Batman, c’est pour les gosses, crois pas aux histoires de chauves-souris  » – Alpha Wann – philly flingo

Suite

Populaires