Connect with us

Dico Rap 📚

Les iencli veulent tous de la Blue Magic

blue-magic-definition

Notre glossaire t’explique les expressions favorites de tes rappeurs préférés et le lexique spécifique du rap. On dit merci Rap City ! Aujourd’hui : « Blue Magic ».

Comment on a repéré ce mot ? Le bon Guy2bezbar l’utilise régulièrement en ad-lib, ça nous a mis la puce à l’oreille. Dans “La Calle 3” par exemple : « La calle, calle, zone six, Blue Magic, ça flingue ». On va pas tous vous les faire, ça sert à rien, mais vous avez l’idée. Sauf que si on en parle, tu t’en doutes mon gava, c’est parce que c’est bien plus qu’un adlib.

D’où ça vient alors ? Tu connais Frank Lucas ? Non ? Alors mate le film American Gangster, pour ta culture c’est quand-même le minimum. Déjà parce que c’est Ridley Scott qui réalise, et surtout parce que c’est Denzel Washington qui tient le rôle principale. Bref, on est pas un site ciné hein. Frank Lucas, c’est un gangster ultra connu des années 60/70 à New York. Le mec s’est lancé dans le traffic d’héroïne en se rendant compte que c’était grave facile de s’approvisionner directement à la source en Asie, et de la faire venir aux US dans le double fond des cercueils des soldats américains mort au combat pendant la guerre du Vietnam.

Grosse dinguerie non ? Le mec s’est fait un maximum de moula. Selon lui, il aurait bicrave 1 000 kilos d’héroïne, gagnant 300 000 $ par kilo. Bordel. de. merde. La raison du succès ? C’est que sa came était réputée la plus pure du marchée. Il faisait venir un produit pur à 98%, le coupait 3 fois, le résultat était quand-même plus pur que tout ce qu’il y’avait sur le marché.

Autre raison du succès, c’est que Frank pensait son business comme un business légal. C’est-à-dire qu’il a voulu vraiment créer une marque autour de son produit. C’est pour sa qu’il créé ce nom. Les yencli ne viennent pas acheter de l’héro classique, mais de la Blue Magic, gage de qualité.

T’as capté mon reuf ? Produit ultra pur, ultra addictif ? C’est facile d’utiliser le terme pour parler de sa musique, non ? Voilà pourquoi on entend le terme un peu partout aujourd’hui.

 

Bonus Punchline Edition Blue Magic

Ninho – VVS : « T’sais qu’j’en ai sous l’bandana, Blue Magic, on inonde Paris (eh) »

Lazer (MMZ) – Manolo : « Un son qui tue, un son qui brasse, balle dans l’crâne, Frank Lucas La Blue Magic, elle vient d’chez oim, j’enchaîne les pompes, One Punch Man »

Deen Burbigo – OG San : « Blue Magic de Lausanne planqué dans l’cellophane, même sous fatigue colossale, on n’pratique que le sale »

Maes – Blue Magic : « J’dépasse le quota de ient-clis qui sont venus pper-cho la Blue Magic »

Vincenzo (Psy 4 de la rime) – Jamaïque : « On est venus dealer-dealer, #BlueMagic Blue mountain, là où on cultive notre zic’ »

Guy2bezbar – De Bon Matin (feat Niska) : « Nous, c’est Blue Magic (han, han), les plus impliqués (han, han) »

Populaires